15-08-2016 - Fête thématique du 15 août (thème : Les Balkans)

Place à la fête !

 

Dès le samedi 13 août, la vallée de Cros-de-Géorand résonne des tirs joyeux du ball-trap. Le dimanche 14 août, un air de fête agite les fanions aux couleurs acidulées. Sur la place baignée de soleil, les boules de pétanque roulent et ricochent sous le regard attentif des joueurs présents dès le matin pour un tête à tête et l’après-midi pour des parties en triplette. Ensuite une immense paëlla retient tous les gourmands. A la nuit tombée, le grand chapiteau s’illumine pour le bal.

Survient le lundi 15 août. Plantons tout d’abord le décor : Une petite roulotte ayant grimpé la côte depuis Jaujac, déballe une profusion de jeux en bois. Plus tard, juste à côté, un tour à bois fera volé ses copeaux pour faire apparaître de petites toupies. A gauche de l’église, les bibliothécaires installent un étal de bouquiniste, tandis que l’herboriste sort ses tisanes. En face, une multitude de boucles d’oreilles légères tournent dans la lumière du soleil. Un vent frivole s’engouffre dans les vêtements vaporeux sur les cintres, ce même souffle forme des vagues dans les grands parasols. Le petit marché artisanal est installé. Sur la place, elles sont trois à étudier le mouvement de drapé qui cerclera la scène de jaune et bleu. Dans la salle des fêtes, une fée orne les tables d’épilobes fraîchement cueillies et de crocus jaunes vifs.

Dans un deuxième temps, donnons à respirer ces parfums de fête : L’odeur chaude de la pâte à crêpes, le fumet de la viande rôtie, le goût salé des frites. Merci aux bons gargotiers qui embaument l’espace. A partir de midi, un déjeuner sera proposé. Le menu concocté par Patrice Ceyte plaira beaucoup.

Et maintenant… les sons, les bruits, la musique… Place à la fête : Les estivants et les locaux prennent des rafraîchissements à la buvette installée à l’ombre du lavoir. C’est le moment des retrouvailles, des rires aux éclats. Le Fil d’Ariane accompagne cet apéritif avec violon, violoncelle, contrebasse et accordéon dans une douceur acoustique chatoyante. Dans l’après-midi, le Pavillon des Merveilles, tout de fanfaronnade granguignolesque emporte le public. La virtuosité envoûtante des musiciens soulève les jupons d’une Esméralda vivifiante. Les enfants et les plus grands se laisseront entraîner dans un tourbillon de valses, un cercle circassien, ou encore une bourrée. Et en fin d’après-midi, la voûte de l’église de Cros-de-Géorand s’emplira de mélodies jouées à la harpe et à la mandoline par le duo Ishtar.

Le soir tombe sur Cros-de-Géorand, les bénévoles ont rangé la place. Tout est calme. En haut de la rue, on entend des airs d’accordéon. C’est le petit bal musette qui terminera cette grande journée.

Une fois par an, toutes les associations du village s’impliquent pour que vive la fête. Nous remercions, le Comité des Jeunes, le Club de Géorand, l’association des Crouseillous, la St Hubert des Hautes Terres, la Bouquinerie Crouseilloune, l’Atelier Créativité, les conseillers municipaux, les exposants et les artistes.