Le sonneur à ventre jaune.

Le sonneur à ventre jaune Bombina variegata est une espèce en grand déclin. En France, il a totalement disparu dans les départements à l'Ouest de son aire de répartition. Ce crapaud est classé comme vulnérable et est totalement protégé depuis 1993.

 

Ce petit crapaud de 3 à 5 cm est reconnaissable par sa face ventrale jaune tachée de noir.  Si on le dérange, il s'arc-boute sur le dos et présente sa face ventrale à l’assaillant. Objectif : informer les éventuels prédateurs de sa toxicité ! Et si l'agression continue, le sonneur peut libérer une substance visqueuse, poison irritant pour les yeux et à l'odeur repoussante. Une défense fragile ! Cet amphibien se nourrit d’insectes, vers, petits crustacés et peut vivre jusqu’à 8-9 ans. Il hiberne d'octobre à avril et se reproduit à l’âge de 2-3 ans en accrochant seulement quelques œufs (2 à 40 oeufs)  aux plantes aquatiques.

 

Le sonneur à ventre jaune est présent sur le site Natura 2000 « Loire et affluents ». Sur ce site, il se reproduit principalement dans les vasques présente le long de la Loire et de certains de ces affluents (le Gage, l’Orcival) et donc sur la commune de Cros de Géorand. Suite aux deux inventaires réalisés par la FRAPNA à 20 ans d’intervalle (1998 et 2018), les scientifiques suspectaient une diminution drastique des effectifs. Une campagne a donc été menée durant cette année 2021, en juin et juillet, pour estimer la population de sonneurs à ventre jaune. Les prospections ont eu lieu sur la Loire et sur le Gage. Au total, 7.20 km ont été prospectés.

 

Julie Pedrono, chargée de mission pour l’environnement à la communauté de communes, a suivi cette campagne avec identification des individus par photo-identification de leur pattern ventral. Chez le sonneur à ventre jaune, les motifs ventraux sont propres à chaque individu et constituent sa carte d’identité (équivalent de nos empreintes digitales). Cette campagne a permis de découvrir de nouveaux sites de reproduction. Et avec 792 captures de crapauds sonneurs à ventre jaune, 513 individus différents ont pu être identifiés. La population de sonneurs à ventre jaune vivant sur le site est estimée à 760, un chiffre positif. Cette action se poursuivra en 2022 et 2023, avec pour objectif de savoir si cette démographie est stable, en croissance ou en déclin.